Les Fouchies

Vivre en parfaite autarcie

Les premiers documents faisant état de la construction de la ferme remontent à 1548 ; le fief relevait alors de l’Evêché de Bâle et plus précisément du Prince-Evêque Philippe de Gundelsheim.
Jamais au cours de son histoire, la ferme n’a été reliée au réseau électrique ou au réseau d’eau.
Ainsi, malgré la présence imposante de la ligne à haute-tension, l’électricité doit être produite sur le site.

Le courant provient de 3 sources :

  • 50 m2 de panneaux solaires équipés de cellules photovoltaïques

  • une éolienne

  • une puissante génératrice diesel de dernière génération répondant aux normes environnementales EPA Tier II, CE Phase 2 et TA Luft.


Le courant produit est stocké dans 24 batteries de 210 kg par unité et transformé en courant alternatif 220 V/380 V après passage par 3 onduleurs électroniques = unique en Suisse !!!.
Afin de réduire la consommation d’énergie, tout le système d’éclairage est constitué d’ampoules « LED » et il n’y a pas d’appareil trop gourmand comme une machine à café, four micro-ondes, four à vapeur ou une friteuse par exemple.
Quant à l’eau, elle provient uniquement de la pluie qui tombe sur le toit du rural. Cette eau est stockée dans un premier réservoir situé à côté de la ferme et elle est périodiquement pompée dans un deuxième réservoir situé au sommet de la montagne afin d’obtenir une pression de 5 bars. Ce précieux liquide est ensuite débarrassé de ses éventuelles impuretés lors du passage dans des filtres de plus en plus fins. La dernière opération appelée «ultrafiltration» permet d’obtenir une eau absolument pure et propre à la consommation.
L'eau chaude sanitaire est produite aussi par le soleil au moyen de capteurs thermiques alimentant un chauffe-eau de 500 litres avec des températures pouvant monter jusqu'à 90 °C.
Le chauffage provient aussi d'une énergie renouvelable... notre forêt, grâce à un potager à bois qui chauffe un accumulateur de 3'000 litres d'eau chaude.
Ces quelques explications afin d’inciter les clients à utiliser l’eau et l’électricité avec parcimonie.

 

Völlig autark leben

Die ersten Dokumente, die den Bau des Gehöfts erwähnen, gehen auf das Jahr 1548 zurück und bezeichnen es als Lehen des Bistums Basel, genauer des Fürstbischofs Philipp von Gundelsheim.
In seiner ganzen Geschichte war der Hof weder an die Wasserversorgung noch ans Stromnetz angeschlossen.
Trotz der imposanten Hochspannungsleitung vor der Türe muss der elektrische Strom an Ort und Stelle produziert werden.

Der Strom stammt aus 3 Quellen:

  • aus 50 m2 Sonnenzellen

  • von einer Windkraftanlage

  • von einem starken Dieselgenerator neuester Generation, der den Umweltschutznormen EPA Tier II, CE Phase 2 und TA Luft entspricht.

Der erzeugte Strom wird in 24 je 210 kg schweren Batterien gespeichert und durch drei elektronische Wechselrichter
(einmalig in der Schweiz !!!) in 220 V/ 380 V Wechselstrom umgewandelt.
Um den Energieverbrauch zu reduzieren ist das ganze Beleuchtungssystem mit Sparglühlampen versehen und es gibt keine Stromfresser wie beispielsweise eine Kaffeemaschine oder eine Friteuse.
Was das Wasser betrifft, stammt es einzig vom Dach des Hauses und wird zuerst in einem Reservoir neben dem Hof gespeichert, um dann periodisch in ein zweites, auf dem Berggipfel gelegenes Reservoir gepumpt zu werden, damit ein Wasserduck von 5 bar erzeugt wird.
Sonnenkollektoren speisen einen 500-Liter-Boiler, dessen
Wassertemperatur 90° erreichen kann.
Auch die Heizung wird mit erneuerbarer Energie betrieben... aus
unserem Wald; dank einem Holzkochherd, der einen 3‘000-Liter-
Warmwasserspeicher aufheizt.
Mit diesen paar Angaben möchten wir unsere Gäste motivieren, mit Wasser und Elektrizität bewusst umzugehen.

Heures d’ouverture

Lundi-jeudi : fermé

Vendredi et samedi :
ouvert jusqu'à 22 heures

Dimanche :
ouvert jusqu'à 18 heures

Notre débit de campagne est ouvert toute l’année mais l’accès hivernal peut être parfois limité en cas de fort enneigement.

Ferme-Auberge
Les Fouchies

2852 Courtételle
032 423 02 62